Bourbon, Rye, Grain, Blend, Single Malt : zoom sur les différentes sortes de whisky

Que ce soit en apéritif, pour le plaisir ou pour les grandes occasions, boire un petit coup fait toujours plaisir aux hommes et aux femmes. Le whisky est l’une des boissons alcoolisées qui se fait de mieux en mieux connaître en la matière. Qu’il soit single malt, scotch whisky ou bourbon etc. le servir aux invités est un bon geste. Comment faire la différence entre toutes sortes de whisky et comment en tirer toutes les saveurs ? Voici une petite histoire de cette boisson et les différentes méthodes de préparation.

Origine du whisky

L’origine du whisky est un peu controversée entre les écossais et les irlandais en ce qui concerne la source de cette fameuse boisson. En fait, c’est une boisson ancestrale qui remonte à la nuit des temps. En effet des fouilles archéologiques ont attesté l’existence des plus anciennes distillations en Mésopotamie au IIe millénaire avant J.C. Des traces de distillation apparaissent aussi en Chine et en Égypte grâce aux hiéroglyphes (peintures tombales). En gros le whisky ou encore le whiskey est le nom que l’on donne à l’ensemble des eaux-de-vie fabriquées à partir de la distillation de céréales que ce soit maltées ou non maltées.

Méthodes de fabrication

Ce sont les méthodes de distillation qui font la différence entre les goûts et les degrés d’alcool dans les différentes sortes de whisky. Il existe donc plusieurs façons de distiller les céréales. Ces méthodes ont donné le nom de bourbon ou single malt, ou blend etc.

  • Le bourbon doit être distillé en continu dans un « patent still » à colonne. Il doit aussi être produit avec 51% de maïs ajouté avec de l’orge maltée de seigle ou de blé. Ce mélange lui procure plus de douceur. Il doit être obligatoirement affiné en fûts de chêne neuf, qui sont souvent bousinés ou toastés. L’âge minimum de vieillissement est de 2 ans mais peut aller jusqu’à 17 ans. Une bouteille « straight » indique qu’aucun colorant ou adjuvant n’a été utilisé lors de la fabrication.
  • Le scotch whisky (single malt ou blend) doit être dosé au minimum à 40° de taux d’alcool et doit vieillir au moins 3 ans en fût de chêne (En Écosse). Il doit être distillé 2 fois voire 3 fois. Pour les single malts, l’élaboration doit être faite exclusivement à partir d’orges maltées . Pour les blends, ce sont des mélanges de whisky de grain et de single malts.

A consommer avec modération

Malgré la douceur et le goût extrêmement raffiné des différentes sortes de whisky, qu’ils soient Bourbon, Rye, Grain, Blend, Single Malt , il ne faut pas en abuser. En effet, c’est à consommer avec modération. Surtout si vous prenez le volant, il vaut mieux éviter de boire une boisson alcoolisée.

Pourquoi certains aiment-ils associer le whisky et le cigare ?
Existe-t-il de bons whisky français ?