Pourquoi les whisky japonais ont-ils autant le vent en poupe ces dernières années ?

Pays des plus grands changements, le Japon a toujours quelque chose qui surprendra les plus curieux. Mais si le pays du soleil levant vous fascine tout autant, ce n’est pas seulement à cause de son charme parfois ludique et parfois très sérieux, mais aussi à cause de sa gastronomie inégalée. Comme en France, ces plats peuvent être accompagnés de boissons alcoolisées. Le Japon est surtout célèbre pour son saké, mais il fabrique également son propre whisky : le célèbre whisky japonais, un élixir aux ingrédients inattendus.

Whisky japonais : une boisson extraordinaire

Bien que cette boisson soit la plus récente par rapport aux autres boissons, le whisky japonais connaît un grand succès dans le monde. Après des années une connaissance approfondie du whisky et de pratique, le Japon n’a ménagé aucun effort pour produire le meilleur whisky de tous les temps. Le goût des whisky japonais est relativement sec. Il est parfois accompagné d’une boule de glaçons, mais une seule suffit pour affaiblir le goût. Parfois, il est accompagné d’eau gazeuse, mais cette dernière est consommée séparément dans une gorgée de whisky.

Le whisky japonais est jugé comme une boisson de haute qualité. Sa haute qualité est principalement due à la faible production de tourbe, à l’accent mis sur le terroir et à la technologie naturelle basse pression. Le whisky japonais surprend par sa publicité, car soit il est inconnu ou soit, caractérisé d’excellent whisky au monde !

Technologie de fermentation ancienne

Si le whisky était officiellement connu au Japon grâce à l’avènement du commodore, la technique de distillation remonte à plusieurs centaines d’années. Les Japonais ont commencé à produire de l’alcool dès le XVe siècle avec la fermentation de l’alcool à base de riz.

Au fil des années, avec des résultats satisfaisants, d’autres ingrédients ont été ajoutés et la fermentation a évolué vers une technique de distillation : le shochu. Cette technique fonctionne bien, mais elle est ancienne et le goût des whisky japonais est complètement différent. Puis, un voyage en Écosse a permis de combiner la technique des deux continents dans le whisky japonais d’aujourd’hui. La haute qualité est obtenue grâce à de nombreux facteurs importants tels que la présence de tourbières, la pureté de l’eau ou le climat tempéré du pays.

Parfois attribué au style écossais

De nos jours, même après avoir appris la première leçon en Écosse, les distilleries japonaises tentent de limiter les similitudes avec la Grande-Bretagne. Mais avant cela, le whisky japonais se contentait de copier son maître. Au fil des ans, s’appuyant sur leurs expériences fructueuses, le Japon a tenté de minimiser les similitudes, même si elles existent toujours en tant que production de mélanges et de malt de céréales.

Cependant, les Japonais ont un single malt, un produit de plus en plus demandé par le reste du monde. Le produit phare qui est parfois un exploit du whisky japonais dans les tests à l’aveugle. Les distilleries écossaises échangent leurs distillats entre elles pour avoir une meilleure qualité de produit, il en va différemment au Japon. Chaque producteur japonais gère sa propre distillerie et n’échange pas son expérience avec les autres. C’est pour cela que le goût des whisky japonais est assez spécial.

Pourquoi certains aiment-ils associer le whisky et le cigare ?
Existe-t-il de bons whisky français ?